L'ICSI

"injection de spermatozoïde dans le cytoplasme"(de l'ovocyte)

L'ICSI constitue un recours efficace lorsque le spermogramme réalisé chez le conjoint montre d'emblée que l'insuffisance spermatique est trop sévère pour que la FIV classique puisse donner un résultat positif, ou lorsqu'il y a déjà eu plusieurs échecs de FIV (absence d'embryon).

Le sigle ICSI vient de l'anglais "IntraCytoplasmic Sperm Injection", ce qui signifie "injection d'un spermatozoïde dans le cytoplasme"(de l'ovocyte).
En réalité cette technique ne diffère de la FIV que sur un point : au lieu de mettre simplement en présence plusieurs ovocytes avec quelques centaines de milliers de spermatozoïdes, on introduit directement un spermatozoïde dans chacun des ovocytes matures pour en assurer la fécondation.
Les examens préalables à l'ICSI sont ceux pratiqués pour une Fécondation In Vitro classique auxquels on ajoute généralement un caryotype, qui recherche des anomalies de nombre ou de structure des chromosomes.


> Le déroulement d'une ICSI :

Lorsque les ovocytes et les spermatozoïdes ont été recueillis dans les mêmes conditions que la FIV, l'injection du spermatozoïde se fait sous microscope à l'aide d'un dispositif hydraulique qui assure le déplacement très fin de l'aiguille d'injection (la micromanipulation). Concrètement l'ovocyte est maintenu par aspiration grâce à une première micropipette de maintient, pendant que l'on injecte le spermatozoïde à l'aide d'une seconde micropipette d'injection. L'ovocyte est ensuite immédiatement remis dans un milieu de culture propice à sa survie. les étapes ultérieures sont identiques à celles de la FIV classique.



> ICSI et azoospermie :

Il est important de préciser qu'une ICSI peut être proposée même en cas d'absence totale de spermatozoïde dans le sperme (azoospermie). Ces derniers devront néanmoins être recueillis chez le conjoint au cours d'un prélèvement chirurgical appelé ponction épididymaire ou biopsie testiculaire. Même si le nombre de spermatozoïdes obtenus grâce à ces prélèvements chirurgicaux est faible, une ICSI pourra être  réalisée soit le jour même de la ponction ovocytaire (prélèvements masculin et féminin synchrone), soit plus tard (prélèvement asynchrone). Dans ce dernier cas, on réalisera donc une congélation.  

> Une méthode vraiment sans danger ?

En se basant sur des articles de chercheurs strasbourgeois et belges, le Comité National d'Ethique a élevé des doutes sur des dangers possibles de la méthode. Nous reproduisons ci-dessous quelques lignes de son avis :
"A) [Les risques] qui sont liés à la méthode elle-même :
Il s'agit par exemple du risque d'introduction de matériel étranger dans l'ovocyte (toxine, virus, ADN, particules, etc …) ou encore du traumatisme ovocytaire causé par la perforation, qui pourrait retentir sur l'embryon et le fœtus. Il n'existe jusqu'à présent dans la littérature aucune publication confirmant ou infirmant ces craintes chez l'homme. Une étude chez le singe a cependant récemment évoqué la possibilité de lésions du fuseau méiotique. Une autre a pu démontrer l'incorporation d'un fragment d'ADN étranger dans le génome embryonnaire après ICSI.
B) Le deuxième grand groupe de risques est celui de la nature du matériel biologique injecté :
L'infertilité masculine diffère de l'infertilité féminine par une responsabilité plus importante des aberrations chromosomiques dans sa genèse, même si, dans le cas d'une stérilité d'un couple attribuée à l'homme, la présence d'anomalies chromosomiques chez la femme peut être parfois la véritable cause de l'infertilité du couple.
On sait que les hommes infertiles sont plus fréquemment porteurs d'anomalies chromosomiques et géniques. La transmission possible à l'enfant d'une stérilité ou d'une malformation congénitale est un risque de nature différente."


lire l'intégralité de l'avis du CNE

[ Sommaire ] [ Posons le problème ] [ Le premier bébé éprouvette ] [ Les causes de l'inferilité ] [ Les conséquences de l'inferilité ] [ les solutions à l'inferilité ]
[ FIV ] [ ICSI ][ En Alsace ] [ Données numériques ] [ Statistiques ] [A travers l'histoire ] [ Témoignages ] [ Les problèmes éthiques ]
[ Sondage ] [ Conclusion ] [ Lexique ] [ Bibliographie ] [ Qui sommes-nous ? ]