Témoignages

> Mme Ordowski
> Paule et Christian

> Nous avons rencontré Mme Ordowski qui a eu un bébé grâce à la FIV, et qui a accepté de répondre à nos questions :

Est-ce que vous connaissez les causes de votre stérilité ?
Mme Ordowski
: Non, pendant à peu près cinq ans, mon mari et moi avons subi plusieurs contrôles, mais il était toujours déclaré que tout était normal.

Comment avez-vous réagi quand vous avez vu que vous n’arriviez pas avoir d’enfants ?
Mme O
: Je ne me suis pas découragée, au contraire, j’ai tout mis en œuvre pour en avoir un.

Avez-vous alors tout de suite pensé à avoir recours à la FIV ?
Mme O : Non, dans un premier temps, nous avons pensé à adopter un enfant. Mais la procédure était longue et difficile, nous avons donc décidé d’avoir recours à la FIV.

Comment a réagi votre mari par rapport à la FIV ?
Mme O
: Très bien, comme je suis médecin, nous baignons un peu dans cet univers et nous savions donc en quoi consistait la FIV. Il a été d’accord tout de suite.

Combien de FIV avez-vous subies ?
Mme O : Nous avons fait 10 tentatives. Une seule est arrivée à terme, la troisième. Une autre aurait pu aboutir, mais il y avait trisomie.
Je peux aussi vous dire que nous avons tout de même eu deux enfants naturellement, 9 ans plus tard.

Combien d’embryons vous a-t-on implanté par tentatives ?
Mme O
: Quand j’ai essayé (en 1989), on implantait 3 embryons, je ne sais pas si c’est toujours le cas.

Est-ce que toutes ces tentatives étaient difficiles ?
Mme O
: Ce que je peux dire, c’est que ce n’est pas une partie de plaisir. C’est très difficile physiquement, mais aussi moralement. Il faut aussi avoir beaucoup de temps.

Et le prix ?
Mme O
: A l’époque, c’était 5000 francs par essai, mais tout était remboursé. Comme il n’y avait pas encore beaucoup de FIV, nous avons pu faire autant d’essai que nous le souhaitions. Aujourd’hui, je crois que la limite est fixée à 4 tentatives, au delà, ce n’est plus remboursé.

Que pensez-vous des embryons congelés ?
Mme O
: Je ne sais pas si à ce stade on peut les considérer comme êtres humains, après tout ce ne sont que quelques cellules. Pour ce qui est de la recherche à partir de ces embryons, si les parents donnent leur accord, je n’y vois pas d’inconvénient.
Personnellement, je n’ai pas conservé d’embryons congelés.

Est-ce que vous ne pensez pas qu’avoir recours à la FIV est “contre nature” ?
Mme O
: Non. Après tout, ce sont tout de même les vrais parents de l’enfant, et la FIV consiste à reproduire ce qui se passe dans le corps de la femme.

> Christian et Paule (actuellement septuagénaires) nous ont eux aussi accordé quelques instants :

Est-ce que vous connaissez les causes de la stérilité de votre couple ?
-
Oui, il s’agit ici d’une azoospermie totale.

Comment avez-vous réagi quand vous avez su que vous ne pouviez pas avoir d’enfants ?
-
Après avoir subi plusieurs examens médicaux, nous avons décidé d’adopter des enfants, en tout 3.

Connaissez-vous des couples qui ont eu recours (depuis que c’est possible) à une procréation médicalement assistée ?
-
Oui.

Regrettez-vous de ne pas avoir pu en bénéficier ?
-
Oui. En 1962, la technique médicale était peu développée, de plus, l’église catholique excommuniait ceux qui la pratiquaient, or nous sommes croyants et engagés. Nous nous sommes donc tournés vers l’adoption.

Quel est votre avis sur les embryons congelés ?
-
Nous avons un avis positif lorsque la recherche est encadrée afin d’éviter toutes dérives de commercialisation abusives. L’objectif de trouver des soins pour de nombreuses maladies génétiques ou orphelines est un but louable.

Est-ce que vous ne pensez pas qu’avoir recours à la FIV est contre nature ?
-
Non, il s’agit de reproduire ce qui se passe naturellement.

[ Sommaire ] [ Posons le problème ] [ Le premier bébé éprouvette ] [ Les causes de l'inferilité ] [ Les conséquences de l'inferilité ] [ les solutions à l'inferilité ]
[ FIV ] [ ICSI ][ En Alsace ] [ Données numériques ] [ Statistiques ] [A travers l'histoire ] [ Témoignages ] [ Les problèmes éthiques ]
[ Sondage ] [ Conclusion ] [ Lexique ] [ Bibliographie ] [ Qui sommes-nous ? ]